Le sanda

Partager

散打pinyin: sǎndǎ, ce qui signifie combat libre

plate forme sanda

C’est une forme de combat utilisant les techniques de pieds, de poings, de saisie et de projection et qui se pratique sur une plateforme surélevée.

La victoire

Dans la forme classique de sanda, la victoire est obtenue par KO/hors combat ou aux points à la fin du temps réglementaire. Certaines formes de sanda loisir sont organisées sans recherche de KO. 

Durée

Les rencontres se déroulent en 2 rounds gagnant de 1mn 30 à 2mn selon les catégories, avec des intervalles de récupération de 1mn.
Le round peut être remporter plus rapidement en cas de double sortie  de la surface de combat.

les rounds sanda

Les protectionséquipements sanda

– un casque 
– une coquille
– un protège dents 
– un plastron 
– protections pour tibia et pour pied (sauf classe A) 
– les gants (8 ou 10 oz en fonction du poids)
 

L’aire de compétition

L’aire de compétition est une plate forme carrée, de 8 mètres de cotés et surélevée de 60 cm appelée leitai en Chine. Le leitai 擂台 (littéralement la « plateforme de frappe ») dans sa forme actuelle était utilisé pour les tournoi d’arts martiaux dès la dynastie Song. En sanda, elle est composée de bois et de métal pour la structure, et de matière souple pour la surface. Il n’y a pas de corde ni filets. Les quatre cotés de la plate forme sont couverts de protections souples hautes de 20-40 cm et larges de 2 m. 
Dans certains tournoi professionnels télévisés (Kungfu king, Wulin feng), le ring avec cordes remplace le Leitai.

Les coups autorisées

De nombreuses techniques sont autorisés en sanda dont les coups de poings, coups de pieds, balayages, saisies et projections. Ces coups doivent être appliqués avec suffisamment de puissance pour être comptés par les arbitres. L’attribution de points dépend de la technique utilisée.  Les coups de pied au corps et à la tête comptent plus que les coups de poings sur ces mêmes zones. Les balayages et projections apportent un maximum de points si le combattant se maintien debout. Les sorties de l’aire de combat, les comptages et les avertissements à l’adversaire rapportent également des points.

Les coups interdits

Les percussions derriere la tête, le cou/la nuque, au niveau génital ou devant le genou sont interdites et sanctionnées. Certaines techniques sont prohibées. Ce sont les coups de genou, coups de coude, coups de tête, les strangulations et luxations, les projections dangereuses (saisie au cou ou projection tete la première), la lutte au sol et les morsures.
L’usage de ces techniques entraîne des avertissements qui donnent des points à l’adversaire et éventuellement une disqualification.
Les techniques autorisées peuvent varier selon les catégories et le type de rencontre. Certains tournoi télévisés en Chine réduisent le nombre de protections et autorisent d’avantage de techniques.

le sanda

Gain de points

Il est possible en sanda de marquer un maximum de 2 Points. Par exemple, dans un enchaînement de plusieurs coups réussis, qu’ils soient en poings ou en pieds, seulement deux points seront comptabilisés pour la série. (et non la somme des points correspondants).

Deux points sont obtenus par :

    • Le combattant ayant forcé son adversaire à sortir de la surface de combat ou quand son adversaire sort seul de la surface de combat
    • Le combattant restant debout tandis que l’adversaire est tombé au sol ou lorsque son adversaire a posé un appui supplémentaire au sol (autre que ses pieds)
    • Le combattant ayant exécuté un coup de pied avec puissance au tronc ou à la tête,
    • Le combattant ayant fait chuter son adversaire en tombant lui-même délibérément à condition de se relever dans le même mouvement en utilisant une des trois techniques suivantes : balayage avant ou balayage arrière ou renversement sacrifice « planchette»,
    • Le combattant provoquant un comptage forcé valide,
    • Le combattant dont l’adversaire a reçu un avertissement.

Un point est obtenu par :

    • Le combattant ayant exécuté un coup de poing avec puissance au tronc ou à la tête
    • Le combattant ayant exécuté un coup de pied avec puissance dans les cuisses
    • Le combattant ayant exécuté un coup de poing avec puissance dans les cuisses
    • Le combattant ayant fait chuter son adversaire en tombant lui-même délibérément sans pouvoir se relever dans le même mouvement en utilisant une des trois techniques
    • suivantes : balayage avant ou balayage arrière ou renversement sacrifice « planchette»
    • Le combattant lorsque son l’adversaire ne se remet pas sur ses pieds dans les trois secondes, après avoir effectué une des trois techniques suivantes : balayage avant ou
    • balayage arrière ou renversement sacrifice « planchette »

Sanda loisir en vidéo

Sanda A en vidéo

Autre vidéo Sanda et San shou

San shou : c’est une ancienne façon de combattre en compétition toujours au KO et avec moins de protection (d’ou le changement)

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.